plongée-bandol-cap-sicié

De Bandol au Cap Sicié,
de 10 à 30 minutes de bateau
du port du Brusc,
venez découvrir des sites fabuleux…

 

 

 

Les grottes du Fauconnier – Niveau I – (-15 mètres)

Ces deux tunnels, superbement tapissés de gorgones jaunes, traversent la pointe des Lecques, à l’extrémité Ouest de la baie de Sanary, à proximité d’une grotte immense au fond sableux.

La pierre au mérou – Niveau II – (-30 mètres à -35 mètres)

Au large des Embiez, le « must » du secteur. Sur une table, sont posés des mérous très familiers dont les plus gros se laissent approcher, ainsi que des congres et des murènes.

Les Magnons – Tous niveaux – (-3 à -35 mètres)

Entre l’île du Rouveau et la balise tronquée, ce paysage subacquatique torturé donne l’aspect d’une citadelle engloutie. Plongée facile, à l’abri du vent.

Le sec de Gueneaux – Tous niveaux – (-3 à -20 mètres)

Ce caillou, entre l’île des Embiez et le grand Gaou, offre un site idéal pour une réadaptation au milieu aquatique. Les rochers regorgent de faune, comme les nudibranches, les spirographes, les gorgones et les rascasses.

Les basses moulinières – Tous niveaux – (-12 à -22 mètres)

Au large de l’île du rouveau, ce site est composé de 3 pierres plates, séparées par des failles qui hébergent une multitude de gorgones, congres, murènes et langoustes.

La Merveilleuse – Niveau II – (-24 à -33 mètres)

Cette pierre couverte de magnifiques gorgones bleues, abrite bon nombre de langoustes.

La Mona – Niveau II – (-34 mètres)

La plus récente des épaves et l’une des plus fréquentées. Ce remorqueur portuaire de la marine nationale, coulé en 1987, est posé droit sur sa quille. Il sert de logis à des congres et des murènes.

Les 2 frères – Tous Niveaux – (-10 à -40 mètres)

C’est autour de ces deux petites îles que vous ferez vos plus belles plongées. Sur le fond, on rencontre fréquemment des poulpes. Entre 20 et 30 mètres, on peut admirer des branches de corail rouge, des gorgones bleues, des nudibranches … Le niveau demandé dépend de la profondeur de plongée prévue.

L’Arroyo – Niveau II – (-18 à -36 mètres)

Ce bateau citerne a été coulé en 1953, afin de servir à l’entrainement des plongeurs. Il s’est cassé en deux sur un rocher, ce qui nécessite deux plongées pour l’admirer dans sa totalité. Niveau en fonction de la profondeur prévue.